Menhirs Express

Publié le par Xavier Galezowski

  Bien entendu, cette pratique est reservee aux riches, il faut pouvoir payer deux a trois cents coquins pour qu'ils convoient votre Menhir toute une annee durant...C'est serieux donc!



Les edificateurs de megalithes sont donc encore vivants et ils livrent par la route, parait il en un rien de temps. La bonne nouvelle!
User d'une voiture, d'un camion peut-etre...Surement pas! la tradition est claire, seulement a bout de bras.
Tout comme les egyptiens,on use de rondins qu'on translate sur la route pour mouvoir l'engin qui finit dans un champs a cote d'autres pierres de taille differentes, d'importances similaires.

Bien sur la taille importe, ne dites pas que c'est faux, ca indique la richesse et les statuts sociaux.

D'autres preferent encore se rejoindre ici-bas, on leur creuse des caveaux dans les pierres geantes dont on obstrue l'entree avec des boucliers ou des portes sculptees bien trop vite derobees. 


On trouve dans la foret, des balafres similaires dans les troncs imposants des arbres encore vivants. C'est la maniere Toraja d'enterrer les enfants qui grandissent avec l'arbre, esperent leurs parents.

Si l'on descend un peu encore l'echelle sociale, on descend dans les grottes enterrer les cadavres qu'on depose partout dans les cercueils de bois erodes par le temps et bouffes par les mousses qui laissent entrevoir les squelettes gisants.

Des cranes nous observent de toutes les parois ou nos ombres se promenent, se deforment parfois, nos lampes a petrole creent une ambiance pesante, semi obscurite que l'on trouve oppressante.

Le crane et puis la pierre, devant l'eternite, on se sait ephemere.





Culture de la mort, culture du transcendant, les champs-elyseens dont revaient nos ailleux se dessinent en couleurs juste devant nos yeux, Comme un livre d'histoire qu'on aurait reouvert et qui aurait pris vie en melant les croyances, en melant les histoires et puis les theories.

Les Menhirs des gaulois, le cerbere des Anciens, les croyances animistes similaires au Benin s'unissent au Toraja, fusionnent pour ne faire qu'un...

Publié dans voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article